Africa & Science – Afrika & Wissenschaft – Afrique & Science

Nr. 00210- Feb. 28th, 2017 – Weekly Newspaper devoted to Science & T Pour la promotion de l'esprit scientifique en Afrique

Ebola: la fièvre est africaine. Mais la mobilisation est occidentale

Curieuse Afrique! L’histoire se répète d’une crise à une autre. Depuis quelques semaines, les organisations humanitaires européennes et américaines actives sur le continent tirent la sonnette d’alarme sur les risques de famine auxquels faisaient face certains États. En effet, selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA) de l’ONU, les conditions climatiques et les guerres en Afrique de l’Est exposent à la famine quelque 14 millions de personnes dans neuf pays. Or, Malgré l’ampleur du danger, pendant que les institutions internationales et les organisations non gouvernementales organisent la riposte depuis un certain temps, les gouvernements africains jusqu’ici brillent par le silence et l’inaction. Les risques de famine qui pèsent sur les populations ne les mobilisent que très mollement.

Aujourd’hui, le continent tout entier fait face à l’épidémie Ebola, une fièvre hémorragique causée par un virus aux effets dévastateurs. Les cas de décès se comptent par milliers. Mais, malgré l’ampleur du danger, l’on ne note aucune mobilisation africaine d’envergure. Comme toujours, ce sont les institutions intergouvernementales occidentales et les organisations non-gouvernementales qui sont les plus actives, jusque sur le sol africain, comme l’illustre l’atelier ouvert la 26 aout 2014 à Brazzaville. Cette rencontre organisée par l’OMS a regroupé pendant 3 jours une quarantaine de responsables chargés de la lutte contrôle contre la maladie et sa prévention. À ce jour, les recherches scientifiques en vue de la mise sur pied d’un vaccin sont totalement conduites (et financées) par les acteurs occidentaux. Dans la même logique, en plus des équipes de chercheurs et thérapeutes occidentaux déjà présents sur le terrain, le président américain Barack Obama a annoncé le 8 septembre 2014 le déploiement imminent d’une équipe de chercheurs et thérapeutes américains en Afrique de l’ouest.

Comments are currently closed.