Africa & Science – Afrika & Wissenschaft – Afrique & Science

Nr. 00232- Oct. 2nd, 2018 – Weekly Newspaper devoted to Science & Technology in Africa ** Pour la promotion de l'esprit scientifique en Afrique

Les coûts des transfers de fonds de la diaspora en débat sur le radio France Internationale (RFI)

Résultats de recherche d'images pour « le dollar canadien »Depuis bientôt un an, l’organisation panafricaine African Development Initiative prépare une Journée Scientifique de grande importance qui se tiendra le samedi, 24 février prochain sur le campus de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), sur l’épineux problème des couts de transferts de fonds des Africains de la diaspora vers l’Afrique.

Les organisateurs de cette rencontre scientifique ont vu juste. En consacrant tout un « Débat Africain » sur ce thème, le journaliste Alain FOKA de RFI et son équipe confirment la clairvoyance des initiateurs de cette Journée Scientifique. En effet, les coûts des transferts des fonds vers l’Afrique demeurent exorbitants par rapport à la moyenne mondiale. Selon un rapport publié par l’organisation Overseas Development Institute en avril 2014, les Africains de la Diaspora paient une « sur taxe » sur les coûts des transferts de fonds vers l’Afrique. Selon les experts de cette institution, en réduisant les coûts desdits transferts à la moyenne mondiale (ou à l’objectif de 5% que s’était fixé le G8), l’on augmenterait les montants transférés de 1,8 milliard $US par année. Un chiffre qui équivaut aux coûts d’éducation primaire de quelque 14 millions d’enfants en âge scolaire en Afrique subsaharienne (c’est-à-dire la moitié de l’effectif total des enfants non scolarisés). Ce montant équivaut également aux coûts d’approvisionnement en eau potable pour 21 millions de personnes.

Pour suivre le «Débat Africain » du dimanche 11 février 2018 sur la radio France Internationale:

http://www.rfi.fr/emission/20180211-afrique-vers-nouveaux-modes-transfert-argent

Merci à Alain FOKA et ses invités pour la qualité des informations reçues.

Moses CHI

Comments are currently closed.