Africa & Science – Afrika & Wissenschaft – Afrique & Science

Nr. 00212- June 6, 2017 – Weekly Newspaper devoted to Science & T Pour la promotion de l'esprit scientifique en Afrique

Le gouvernement français face à la dérive raciste: quand l’Algerie s’invite à l’EURO de Foot 2016

Fallait-il oui ou non sélectionner Karim Benzema dans les Once  de France? Un politologue analyse la situation dans une interview accordée au journal Le Monde. Une interview qui met à l’ordre du jour l’état d’une société profondément travaillée par le virus de la stigmatisation.

Extrait:

Comment analysez-vous les propos de Karim Benzema, qui estime dans un entretien au journal espagnol Marca que « Didier Deschamps a cédé à une partie raciste de la France » en décidant de ne pas le sélectionner pour l’Euro ?

Il y a une forme d’incongruité à voir que, jusqu’au rappel d’Adil Rami suite à la blessure de Raphaël Varane, l’équipe de France choisie pour l’Euro n’accueillait aucun joueur dont l’histoire familiale s’ancre en Afrique du Nord. Et une seconde incongruité à constater que ce choix de se priver du meilleur avant-centre français a visiblement été largement téléguidé par des déclarations politiques, à la fois du premier ministre et du ministre des sports.

Lire aussi :   Affaire(s) Benzema : « devoir d’exemplarité » contre présomption d’innocence

De fait, pour le joueur, qui est mis en cause dans une affaire judiciaire mais qui n’est pas condamné, il y a une forme d’incompréhension et d’injustice. Qu’il l’exprime en des termes qui renvoie à une dénonciation du racisme n’a rien d’étonnant dans un contexte politique de suspicion permanente sur l’amour porté au maillot bleu par nombre de joueurs dits « issus de l’immigration ».

La suite de cette interview est disponible à : http://www.lemonde.fr/euro-2016/article/2016/06/01/la-france-black-blanc-beur-de-1998-est-un-mythe_4930556_4524739.html

Source: LE MONDE, 31 mai 2016

Comments are currently closed.