Africa & Science – Afrika & Wissenschaft – Afrique & Science

Nr. 00212- June 6, 2017 – Weekly Newspaper devoted to Science & T Pour la promotion de l'esprit scientifique en Afrique

Sciences médicales: Cécile Nkamenjo Nguega, un conte à continuer

C’est avec grand plaisir que nous avons pris connaissance du parcours académique de Dr. Nkamenjo-Nguega sur www.camer.be. Il nous semble utile d’écrire son nom avec ce trait d’union parce ce que c’est la seule façon de le mettre dans son contexte culturel. Sans trait d’union on l’abrégerait par exemple « Nkamenjo N.C. » ou « Nkamenjo N. Cécile ». Abrégé, « Nguega » est soit un second prénom soit un « nom du milieu ».

Le quotidien Camerounais Le Jour relate le parcours académique sans faute de cette brillante Camerounaise (25 ans) dont les travaux de fin d’étude ont contribué à la mise sur pied d’un médicament (encore à tester cliniquement mais potentiellement très) efficace contre le paludisme. Sans avoir parachevé ce travail important, Dr. Nkamenjo-Nguega serait en route pour l’Occident ou l’Orient, vers ces destinations qui offrent des infrastructures appropriées de recherche. On a déjà assez parlé de la « fuite des cerveaux ».

Comment faire pour exploiter ce génie en Afrique ? L’alternative que prône l’ONG de droit Allemand CDD e.V. est de faire de cette jeune perle un icône du succès « made in Africa ». Sortie d’une Université Africaine et ayant travaillé sur un thème fondamental pour l’Afrique, les hommes d’affaires, les hommes politiques et les prometteurs de la science peuvent saisir cette occasion pour équiper un laboratoire de recherches pharmaceutiques dans lequel Dr. Nkamenjo-Nguega parachèvera ses travaux sur le traitement du paludisme et fera d’autres merveilles, en terre Camerounaise, en terre Africaine. Dans le cas idéal avec un financement purement Africain.

Un pareil laboratoire peut rapidement se transformer en centre de recherche qui offre des journées portes ouvertes aux élèves, aux étudiants, aux populations et aux professionnels d’autres domaines. Ce centre de recherche pourra également offrir des stages de formation académiques. Ce centre de recherche que nous appelons déjà de tous nos vœux sera le répertoire de notre pharmacopée naturelle (dite traditionnelle) avec une bibliothèque bien équipée.

Puisse la bravoure de la création de l’Université des Montages et le succès de ces premiers étudiants être utilisés comme la dynamique qui portera l’Afrique vers son futur glorieux ?

Pour le l’association culturelle « Culture et Développement Durable » en abrégé CDD e.V., basée à Göttingen en Allemagne,

Chicgoua Noubactep

Ancien élève du Lycée de Bangangté

Comments are currently closed.