Africa & Science – Afrika & Wissenschaft – Afrique & Science

Nr. 00214- July 5th, 2017 – Weekly Newspaper devoted to Science & T Pour la promotion de l'esprit scientifique en Afrique

Le virus Ebola: made in USA ? Un journal allemand aborde la question

« J’ai lu sur Internet que les virus Ebola sont issus d’un laboratoire secret aux États-Unis et ont été libérés volontairement. Est-ce une information fondée?

Le film « Outbreak » du réalisateur allemand Wolfgang Petersen aborde justement cette question de « complot ». Même dans le cas du SIDA, l’idée d’un éventuel  »complot » a aussi été évoquée. Bien entendu, aucune preuve n’a été apportée pour soutenir toutes cas allégations. Les grandes épidémies d’Ebola ont eu lieu en 1976 en République démocratique du Congo (ex-Zaïre), en République du Congo, dans l’actuel Soudan du Sud, en Ouganda et au Gabon. Les chercheurs soupçonnent les singes et les chauves-souris en particulier d’être à l’origine de la catastrophe, ceci en tant qu’intermédiaires. Les personnes infectées par le virus l’auraient probablement contracté en consommant la viande d’animaux sauvages.

Pour ce qui est de l’actuelle épidémie d’Ebola, les chercheurs soupçonnent son origine dans les zones boisées en Guinée sud-est où un enfant de deux ans est mort en début de Décembre 2013 à cause de ce virus. Selon le Centre européen de prévention et contrôle des maladies (ECDC), cet enfant est la première victime de l’épidémie ».

NB: Ceci est l’extrait traduit d’un article du journal allemand Der Spiegel. ci-après, la version originale.

« Ich habe im Internet gelesen, dass Ebola-Viren aus einem geheimen US-Labor stammen sollen und gezielt freigesetzt wurden. Was ist an dieser Geschichte dran?

Im Film « Outbreak » des deutschen Regisseurs Wolfgang Petersen wird genau dieser Plot erzählt. Auch bei Aids gab und gibt es derartige Verschwörungstheorien. Beweise dafür finden sich freilich keine. Größere Ebola-Ausbrüche gab es ab 1976 in der Demokratischen Republik Kongo (vormals Zaire), der Republik Kongo, im heutigen Südsudan, Uganda und Gabun. Als Überträger vermuten Forscher Menschenaffen und vor allem Flughunde. Menschen infizieren sich mit den Viren wahrscheinlich, wenn sie das Fleisch von wilden Tieren verzehren.

Den Ursprung des aktuellen Ausbruchs vermuten Forscher in den bewaldeten Regionen im Südosten Guineas. Dort starb Anfang Dezember 2013 ein zweijähriges Kind an dem Virus – laut Europäischem Zentrum für Prävention und Kontrolle von Krankheiten ECDC gilt es als das erste Opfer der Epidemie.

Source: http://www.spiegel.de/gesundheit/diagnose/ebola-kommt-das-virus-aus-dem-labor-a-997610.html, 17 Okt. 2014

 

Comments are currently closed.