Africa & Science – Afrika & Wissenschaft – Afrique & Science

Nr. 00211- Apr. 26th, 2017 – Weekly Newspaper devoted to Science & T Pour la promotion de l'esprit scientifique en Afrique

Débats sur les forums africains de la diaspora: L’esprit scientifique en net recul

«Faire preuve d’ouverture d’esprit, c’est être capable de supposer, d’entrée de jeu, que celui qui n’est pas d’accord avec vous a peut-être raison». Cet extrait d’un article de l’auteur Alain Samson devrait en principe être le crédo des Africains de la diaspora qui fort heureusement, ont compris depuis plus d’une décennie l’importance du débat public. Hélas! Nous sommes très loin de l’idéal. Sur les forums africains de la diaspora, l’esprit scientifique est ce qui manque le plus. On participe à un débat non pas pour offrir son point de vue et apprendre de celui des autres, mais justement pour imposer une vérité, parfois au prix de la déformation des faits historiquement fondés.

Parmi les thèmes généralement abordés par les Africains de la diaspora figurent la place des langues africaines face aux langues officielles d’importation coloniale pour la plupart; la réparation des crimes du passé coloniale, la place des religions importées, la nature des relations futures avec l’Occident, etc. Sur chacun de ces thèmes, il n’a été jusqu’ici accordé que très peu d’espace à la science. Les positions sont demeurées assez figées, partisans du retour aux valeurs de l’Égypte ancienne se heurtant aux inconditionnels défenseurs de la république en tant modèle d’organisation politique. Quant à cette attitude des débatteurs viennent s’ajouter les différences liées aux religions et aux affiliations politiques, les forums internet deviennent alors de véritables rings virtuels où tous les coups sont permis. Même au bas de la ceinture.

Pourtant, il ne fait aucun doute que l’avenir de l’Afrique ne préoccupe pas que les Africains. Impérialistes de tous bords et marchants de l’humanitaire s’interessent aussi à l’Afrique. De ce fait, il n’y a aucun gain pour notre continent quand sa descendance se fige sur elle-même, incapable de s’ouvrir à l’autre, incapable de construire une communauté qui dépasse le cadre de l’ethnie.

Moses CHI

Comments are currently closed.