Africa & Science – Afrika & Wissenschaft – Afrique & Science

Nr. 00210- Feb. 28th, 2017 – Weekly Newspaper devoted to Science & T Pour la promotion de l'esprit scientifique en Afrique

Cameroun: L’Université des Montagnes dans les eaux troubles du gouvernement de Yaoundé

« Après treize ans de fonctionnement satisfaisant pour tous et de qualité unanimement reconnue, comment comprendre les brusques menaces contre l’UdM ? Fixer les frais de scolarité en études médicales à 600.000 FCFA dont 50.000 CFA payés, par l’étudiant, 550.000 CFA alloués par l’État (les 400.000 CFA par étudiant de frais d’équipement étant versés à titre exceptionnel en 2013/2014), alors que le CAMES évalue le coût de la formation à 1.200.000 CFA sans les charges salariales et les investissements, revient à pousser l’UdM à la faillite et à la contraindre à se fermer elle-même. L’Etat veut-il ainsi se dédouaner et reporter sur l’UdM la responsabilité et les conséquences de cette éventuelle fermeture? »

Ces propos sont du Professeur Ambroise KOM, Vice-Président de cet établissement d’enseignement supérieur privé. En effet, depuis quelques mois, le gouvernement camerounais a opté pour une régulation plus sérrée du fonctionnement des instituts de formation médicale, du concours d’admission des candidats à la diplomation, en passant par la fixation des frais de scolarité. Seulement, si le regard du gouvernement sur la formation du citoyen et plus particulièrement sur le secteur de la santé peut être unanimément considéré comme légitime, son intervention dans le processus de recrutement des candidats aux études dans une université privée peut donner à réfléchir sur le but ultime de la régulation.

Affaire à suivre!

Source: Professeur Ambroise KOM, in: «Le Jour», Quotodien Camerounais d’Information, 11 Novembre 2013.

Comments are currently closed.