Africa & Science – Afrika & Wissenschaft – Afrique & Science

Nr. 00219- Sept. 12, 2017 – Weekly Newspaper devoted to Science & T Pour la promotion de l'esprit scientifique en Afrique

Immigration au Canada: Bon à savoir

Diversité ethnique et immigration

Le  Canada a accueilli 252 172 immigrants en 2009, en hausse de  2,0 % par rapport à 2008 et de 6,5 % par rapport à 2007. Il s’agit de  33 % plus d’immigrants par rapport aux 189 951 immigrants  arrivés en 1999.

  Durant  cette décennie, la composition de l’immigration s’est transformée. Si le nombre  global d’immigrants a augmenté, le poids des réfugiés a diminué en proportion  de l’immigration totale (de 13 % à 9 %), tout comme en nombre (de  24 397 à 22 846). Les regroupements familiaux ont aussi diminué en  proportion de l’immigration totale (de 29 % à 26 %), mais ont  augmenté en nombre (de 55 274 à 65 206).

  Par  contre, l’immigration économique a fortement progressé depuis 1999, passant de  109 249 à 153 492 immigrants, ce qui représente une hausse de  40 %. Les immigrants économiques représentaient 6 immigrants sur 10  au Canada en 2009.

Sur les immigrés d’origine africaine:

  • Les personnes d’origine ethnique africaine forment partie d’un des plus grands groups ethniques non  Européens au Canada. En 2001, presque 300 000 personnes ont rapporté être d’origine  africaine, ce qui représente 1 % du total de la population canadienne.
  • La plupart de la population africaine au Canada est née à l’extérieur du pays. En plus, la majorité des immigrants Africains demeurant au Canada ont immigré récemment.
  • Plus de neuf sur dix Canadiens d’origine africaine vivent dans une des quatre provinces suivants : l’Ontario, le Québec, la Colombie-Britannique et l’Alberta.  En fait, près que 60 % vivent en Ontario, là où ils constituent proche de 2 % de la population totale.
  • La population africaine au  Canada est relativement jeune.  En 2001, ceux d’entre eux âgés moins de 25 ans constituaient 49 % des personnes d’origine  africaine, comparativement à 33 % dans l’ensemble de la population.  En revanche, les personnes âgées plus de 65 ans constituaient seulement 3 % de la population africaine, tandis que 12 % de tous les canadiens étaient des aînés.
  • Presque tous les Africains au  Canada peuvent parler au moins une langue officielle. En fait, seulement 2 % d’entre eux ne parlent aucune des deux langues officielles.
  • Les membres de la  communauté africaine sont beaucoup moins susceptibles d’être mariés que les  autres Canadiens, et ils son aussi moins susceptibles de vivre en union libre.  En revanche, les canadiens d’origine Africain  son plus susceptibles de constituer une famille monoparentale.
  • Les personnes d’origine  africaine sont plus susceptibles que l’ensemble de la population d’avoir obtenu  un diplôme d’études universitaires. En 2001, 19 % des Africains de 15 ans et  plus étaient des diplômés d’université, comparativement à 15 % dans l’ensemble  de la population.
  • Les membres de la  communauté africaine au Canada sont moins susceptibles que le reste de la  population d’avoir un emploi, et ils sont beaucoup plus susceptibles d’être sans  emploi. En 2001, 13,1 % des Canadiens d’origine africaine faisant partie  de la population active sont sans emploi, comparativement à 7,4 % dans  l’ensemble de la population.
  • Les revenus de la  communauté africaine au Canada sont généralement inférieurs à ceux du reste de la  population.  En 2000, les personnes de 15 ans et plus qui se sont identifiées comme étant d’origine ethnique Africaine  avaient un revenu moyen de toutes les sources  de proche de 24 000 $, qui est inférieur de 6 000 dollars à la moyenne nationale.
  • Une relativement grande  proportion des personnes africaines sont considérées comme ayant des revenus  inférieurs.  En fait, en 2000, 39 % de la  population africaine au Canada avaient des revenus sous seuil de faible revenu,  comparativement à 16 % dans l’ensemble de la population canadienne.  Cette année là, 47 % des enfants de moins de  15 ans d’origine africaine vivaient dans des situations où les revenus étaient sous  le seuil de faible revenu, comparativement à 19 % de tous les enfants au  Canada.

Source: Statistique Canada, 2013

Comments are currently closed.