Africa & Science – Afrika & Wissenschaft – Afrique & Science

Nr. 00224- Nov. 28th, 2017 – Weekly Newspaper devoted to Science & T Pour la promotion de l'esprit scientifique en Afrique

Cameroun : De la discrimination ethnique au cœur de l’Université Catholique d’Afrique Centrale

Au récent classement des 100 premières universités africaines, aucune université camerounaise n’y figurait. Des institutions telles que la Makerere University de l’Uganda ou encore l’université de Kigali au Rwanda occupaient une place de choix. Le Sénégal que l’on placerait volontiers au même degré de développement économique que le Cameroun venait en 24 ème position, grâce à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Sont également bien positionnés, les Etats tels que le Ghana, l’Ile Maurice, le Kenya, le Mozambique, la la Namibie, la Zambie, etc. Mais aucune université camerounaise n’est présente sur la liste des top 100.

L’on se serait logiquement attendu à ce que l’absence du Cameroun dans le top 100 des meilleures universités africaines soit la préoccupation première des autorités en charge de la gestion des universités camerounaises. Que non! C’est plutôt le quota ethnique, la représentativité ethnique des étudiants et enseignants qui attire le plus l’attention à  l’Université Catholique d’Afrique Centrale (UCAC). Le Grand Chancelier de cette institution, en la personne de Mgr. Victor Tonye Bakot, Archevêque de la capitale politique Yaoundé, souhaiterait voir le nombre d’étudiants Bamiléké admis à l’UCAC diminuer. Il souhaiterait également que le nombre d’enseignants Bamiléké désormais recrutés à l’UCAC diminuer, ceci afin d’offrir la possibilité aux originaires d’autres tribus du Cameroun d’avoir une place au sein de corps professoral. Mgr. Victor Tonye Bakot souhaiterait donc voir s’appliquer une politique de recrutement basée sur l’appartenance ethnique, aussi bien au niveau des étudiants qu’au niveau du corps professoral.

Nous publions ci après la lettre de Mgr. Tonye Bakot, une lettre qui a soulevé un tollé indescriptible aussi bien au Cameroun que dans la diaspora. Selon de nombreux analystes, cette lettre n’est ni plus ni moins qu’un appel à l’épuration ethnique.

À la lecture de la mise au point de Mgr. Tonye Bakot (que nous publions également ci-après), il ressort que le Grand Chancelier de l’UCAC est à la recherche d’un certain équilibre, un équilibre qu’il entrevoit exclusivement sous l’angle de l’ethnie.

Au cœur de cette crise se trouve un prêtre jesuite (encore un jésuite !), le Père Ludovic Lado, qui a d’ailleurs déjà annoncé sa démission de l’UCAC. Dans sa lettre de démission, il s’inscrit en faux contre l’orientation de Mgr. Tonye Bakot, et plaisir pour l’égalité des chances et le mérite. Vous trouverez sa lettre de démission ci-après, de même qu’une analyse fort pertinence de la situation par un journaliste camerounais travaillant en Côte d’Ivoire, Théophile Kouamoua, qui est à n’en point douter un grand connaisseur des «choses du Cameroun».

À chacun de se faire son opinion !

La liste des 100 premières universités africaines est disponible à: http://africa-and-science.com/?p=60

Moses C.
Africa & Science
www.africa-and-science.com

Comments are currently closed.

2 thoughts on “Cameroun : De la discrimination ethnique au cœur de l’Université Catholique d’Afrique Centrale

  • tepakbong songong léopold dit :

    depuis quelque temps,je m’accoutume à votre site, très éclectique et compte vous envoyer dans les prochains jours, un article traitant du Droit traditionnel en Afrique.
    A bientôt.

    • admin dit :

      Bonjour Monsieur Tepakbong,

      Merci pour votre message fort encourageant. Comme vous le savez bien, le droit traditionnel africain fait partie de l’un des domaines d’études les plus négligés. Ceci peut se comprendre. L’anthropologie ne s’est pas particulièrement intéressée au droit. La politique, les phénomène de pouvoir ont bcp plus été au centre de leurs intérêt. Votre article sera d’un très grand intérêt pour toute la communauté scientifique. N’hésitez pas à nous le faire parvenir.

      Très cordialement,

      Admin
      Africa & Science
      http://www.africa-and-science.com