Africa & Science – Afrika & Wissenschaft – Afrique & Science

Nr. 00241- August 14. 2019 – Weekly Newspaper devoted to Science & Technology in Africa ** Pour la promotion de l'esprit scientifique en Afrique

Pourquoi existe-t-il plusieurs races? Cheikh Anta Diop explique l’origine de la diversité raciale (vidéo)

À l’heure où le racisme gagne du terrain un peu de partout dans les démocraties occidentales et influence les politiques de coopération pour le développement, Africa & Science a jugé utile de marquer un temps d’arrêt sur ce fléau afin de questionner son fondement scientifique. Le racisme tire ses origines de la différence raciale, de la pluralité des races humaines.

Dans la vidéo ci-après, le Professeur Cheikh Anta Diop présente les deux hypothèses qui se sont historiquement confrontées dans l’explication de la diversité des races: celle de  l’origine africaine de l’homme moderne et celle de celle de l’origine multirégionale de l’homme moderne. Il arrive à la conclusion selon laquelle la pluralité des races ne saurait en aucun cas impliquer une hiérarchie intellectuelle entre les humains.

Bon à savoir:

« En paléoanthropologie, l’origine africaine de l’homme moderne est le modèle théorique dominant le plus ancien pour décrire l’origine et les premières migrations humaines de l’homme moderne, Homo sapiens. Cette théorie est connue du public sous le nom anglais d’Out of Africa et sur le plan scientifique sous le nom d’« hypothèse d’une origine unique récente » » (en anglaisrecent single-origin hypothesis ou RSOH), « hypothèse du remplacement » (replacement hypothesis) ou modèle de l’« origine africaine récente » (recent african origin ou RAO). L’hypothèse selon laquelle l’homme est originaire d’Afrique est formulée dansLa Filiation de l’homme et la sélection liée au sexe de Charles Darwin, publié en 1871. Toutefois, l’idée est restée une spéculation jusque dans les années 1980, lorsqu’elle est finalement corroborée par l’étude de l’ADN mitochondrial, alliée à des éléments fondés sur l’anthropologie physique de spécimens archaïques.

Selon des éléments à la fois génétiques et paléontologiques, l’Homo sapiens archaïque aurait évolué vers l’homme anatomiquement moderne uniquement en Afrique, entre 200 000 ans et 100 000 ans avant le présent. Celui-ci aurait quitté l’Afrique il y a 60 000 ans pour progressivement remplacer des populations humaines antérieures comme l’homme de Néandertalet l’Homo erectus. Selon cette théorie, durant cette période, l’un des groupes africains aurait subi un processus de spéciationempêchant la circulation de gènes entre les populations africaine et eurasienne. L’origine récente unique de l’homme moderne enAfrique orientale est actuellement la position presque consensuelle adoptée au sein de la communauté scientifique1. Toutefois un nombre croissant de chercheurs suppose également que l’origine de l’homme moderne n’est pas en Afrique de l’Est ou du Sud mais en Afrique du Nord2,3,4.

L’hypothèse concurrente est celle de l’origine multirégionale de l’homme moderne. Certains chercheurs repoussent la date de la migration originelle hors d’Afrique à deux millions d’années avant le présent et l’associent à Homo erectus plutôt qu’à Homo sapiens5,6.Yves Coppens, défenseur de la théorie de l’Out of Africa vient de déclarer au cours de l’année 2011 qu’il ne croit plus à la seuleorigine africaine de l’Homo sapiens7,8.» Source: Encyclopedie en ligne Wikipedia.

 

Texte inédit du Professeur Cheikh Anta Diop: Cheikh Anta Diop- L’apparition de l’homme moderne

 

Comments are currently closed.