Africa & Science – Afrika & Wissenschaft – Afrique & Science

Nr. 00243- oct. 2nd. 2019 – Weekly Newspaper devoted to Science & Technology in Africa ** Pour la promotion de l'esprit scientifique en Afrique

Santé: Situation tendue entre tradipraticiens et médecins au Cameroun

La presse locale fait état d’une situation de tension entre l’Ordre National des Médecins du Cameroun (ONMC) et des tradipraticiens, c’est-à-dire ces auxiliaires de la santé qui n’ont pas reçu de formation bio-médicale dans un centre académique dûment reconnu par les ministères en charge de l’enseignement supérieur ou de l’éducation. Les tradipraticiens sont généralement des soignants ayant reçu une initiation atypique, parfois à la limite du visible. Il y a donc manifestement une difficulté d’encadrement par la loi, ou du moins une réelle difficulté d’intégration de ce corps de soignants dans l’ordre médical formel. L’ONMC a porté plainte contre des tradipraticiens.

Selon les informations rapportées par la presse camerounaise, le nerf de la guerre serait plutôt l’argent et pas des considérations d’ordre éthique ou professionnel. En effet, les tradipraticiens opposeraient aux médecins une réelle concurrence économique du fait de la conformité de leurs prestations aux attentes d’une population au pouvoir d’achat faible. Contre les frais de visite médicale à 10 milles francs CFA généralement exigés par les médecins, les tradipraticiens accepteraient volontiers plutôt le 10 ème du montant pour des prestations de qualité acceptable, si l’on en juge par la fréquence de leur clientèle. Ainsi, comme le constate un confrère, « pour les populations qui sont au centre des guerres d’intérêts, les poursuites initiées contre les docteurs TOUKAM, DEWA, ABDELAZIZ et autres relèvent d’un faux débat qui résulte des frustrations des médecins qui voient les clients se détourner de leurs cliniques où il faut débourser pas moins de 10.000 FCFA pour une consultation cavalière alors que chez ceux qu’ils accusent, il faut 500 FCFA ou 1000 FCFA pour un bilan de santé…»(1)

En portant plainte contre des tradipraticiens pour usurpation du titre de «docteur» entre autres, l’ONMC n’apporte pas la réponse à la question fondamentale de la place de la médecine traditionnelle dans la politique nationale de la santé au Cameroun. Le même problème se pose d’ailleurs dans l’ensemble de l’Afrique où du fait de la colonisation, deux ordres de médecine cohabitent désormais.

(1) James MBOUMA, «Bras de fer entre tradipraticiens et médecins», L’Epervier , Yaoundé, 02.032012.

La vidéo ci-après présente la richesse de la médecine traditionnelle africaine, un reservoir de connaissance qui ne demande qu’à être developpé.


Médecines traditionnelles – cameroun 2007 -… by chantierprod

Comments are currently closed.

One thought on “Santé: Situation tendue entre tradipraticiens et médecins au Cameroun